Les aphorismes du musicien-intervenant en milieu scolaire

Les aphorismes de l'intervenant-musicien en milieu scolaire

 

Il y a un réel bonheur le matin, au lever du jour à écouter le silence dans les grands bâtiments de l'école.

*

L'humour est un outil pédagogique de premier plan.

*

Pour Petit Ours, la classe est une vaste clairière avec des arbres tout autour et du soleil; la moquette, un épais tapis de mousse. Petit Ours est heureux assis sur son derrière. Il se lèche les doigts. Ils ont un goût de miel. Il a un essaim d'abeilles dans la tête. Il suit des yeux un magnifique papillon jaune et bleu qui vient se poser sur son nez. Il louche et la chasse d'un  gentil coup de patte. Petit Ours se baigne dans l'eau d'une source claire, fraîche, invisible. De la rive, il fait des ricochets avec des galets plats et aussi des cabrioles dans l'herbe odorante...Mais il est sourd à nos chansons, Petit Ourson! Quand la cloche sonne alors seulement Petit Ours redevient Petit Homme et c'est peut-être dommage...dommage...

*

Les couloirs de l'école, avec leurs baies vitrées, ont une merveilleuse acoustique. Mais on ne peut  les utiliser comme salle de musique: on aurait l'impression d'être tous à la porte.

*

Il faudrait écrire la partition d'une cour de récréation.

*

Sans aucun état d'âme, nous avons exécuté cette chanson.

*

Ne dites pas: "Tu chantes faux!"

Dites plutôt: "Ce n'est pas juste!"

*

J'ai bien vu que Sigmund était gêné quand nous avons chanté "Ah, vous dirai-je maman ce qui cause mon tourment..." Il restait résolument bouche fermée, les mains derrière le dos en fixant la pointe de ses souliers. Il ne chantait pas. Je lui ai demandé discrètement s'il n'aimait pas la chanson. Il m'a répondu d'un air buté que chez lui il tutoyait sa mère et que c'était pour ça..! 

*

Le Petit Prince était assis au fond de la classe...J'ai fait comme si de rien n'était... même lorsque j'ai vu la queue rousse du renard onduler sous le bureau.

*

Jouer de la guitare, tôt le matin, dans les grands bâtiments vides de l'école, c'est en quelque sorte fleurir l'atmosphère d'invisibles bouquets sonores.

*

Ne dites pas: "Qu'est-ce-que la musique?"

Criez plutôt: "Silence dans les rangs!"

*

Un Maître de musique aphone est un homme mort.

*

Si j'écris qu'il arrive qu'un musicien de l'orchestre ait des problèmes avec son cor, vous ne bougez pas, vous ne souriez même pas, vous pensez seulement qu'il y a quelque part de l'abus. Si j'insiste et poursuis en soufflant que c'est le même qui a disparu dans le triangle des Bermudes, la curiosité alors vous taraude crescendo. Mais si je termine en vous assénant comme un coup de cymbale qu'aujourd'hui une grande partie de l'Harmonie Municipale répète au violon du commissariat, vous êtes écoeuré et vous avez bien raison!

*

Ce qui me fait rire, ce sont vos petites frimousses qui tournent en apesanteur autour du soleil...

*

Gospel: En vérité, je vous le dis, comme par enchantement, les murs de la classe se métamorphoseraient. Nous déboucherions, la petite chorale et moi, sur le rivage étincelant d'un lac salé, sous un ciel d'une douceur divine, rafraîchis par un tiède zéphir. Vêtus d'aubes blanches, les pieds nus, ruisselants de lumière comme des personnages de l'histoire Ancienne nous chanterions "Vent frais, vent du matin..." les yeux levés vers le ciel entrouvert d'où s'échapperait une colombe avec dans son bec un rameau d'olivier...

*

Le hors sujet passionne les enfants.

*

Parfois je fixe un point sur la carte du monde affichée au fond de la classe: une île perdue au milieu de l'océan Pacifique et j'imagine que nous sommes les Robinson Crusoë de la musique...

*

Victor et Hugo ne sont pas forcément une seule et même personne.

*

Une classe avec, à la place des bureaux, des tables d'harmonie.

*

A celui qui dit: "Je n'ai pas d'oreilles!" Répondez en pointant un doigt accusateur: "Qu'en as-tu fait?"

*

J'envie la pulsation du lézard au soleil sur le vieux crépis d'une façade.

*

Le petit Einstein a levé le doigt. Il a demandé si on pouvait considérer les gammes relatives comme une application de la relativité générale.Je l'ai regardé droit dans les yeux et j'ai articulé: "Absolument!" Puis j'ai baissé les yeux et j'ai ajouté: "Tout à fait!"

*

Ce paresseux a des oreilles vacantes.

*

 

Un son bas a sa dignité. Il mérite d'être relevé.

*

Un son aigu a tendance à s'émousser.

*

Un son non timbré ne parvient pas à son destinataire.

*

Les ânes et les musiciens ont ceci en commun que tous deux se nourrissent de son.

*

Ne pas confondre à contretemps et en retard.

*

Si vous criez: "A bon entendeur, salut!" Ne vous étonnez pas de ne pas être compris de tout le monde.

*

Levez les yeux au ciel...Suivez du regard le vol des minuscules oreilles migratrices...

*

Mais où donc est quatuor?

*

Après la classe, Poil de carotte m'a dit: "Tu vois, j'ai plein d'idées dans la tête mais je les tire au pif!"

*

Sur l'pont du Nord un bal y est donné (bis)

Abdel demande à sa mère d'y aller (sic)

*

Une fugue buissonnière

*

La tonique est en forme.

*

Les barres de mesure me donnent envie de faire le cochon pendu

*

De renvois en coda, le musicien ne trouvait plus la sortie de cette partition-labyrinthe.

*

Etudiez les analogies entre ces deux oeuvres: "Le marteau sans maître" et "Chien perdu sans collier".

*

Allegro ma non troppo, c'est ma devise.

*

Connaissez-vous l'accord pervers?

La sensible, de par la fragilité de sa constitution est attirée par la tonique. La dominante se jette sur la tonique et conclut! La sous-dominante suit...C'est affreux!

*

Je me demande jusqu'à quel point les degrés de la gamme sont innocents.

*

Quand nous chantons en canon "Le coq est mort..;" le Petit Prince et moi, je vois la queue du renard qui frémit de joie sous le bureau.

*

Ne dites jamais: "Je ne suis pas en forme aujourd'hui!" Dites plutôt: "Vous avez de drôles de têtes ce matin!"

*

L'armure à la clé, c'est dans un vieux roman de chevalerie.

*

L'accord parfait est immobile. Pour vivre, il faut se résoudre à la dissonnance.

*

Un morceau de silence dans une classe vide.

*

Les bois ne sont pas en bois, les cuivres ne sont pas en cuivre et tout à l'avenant!

*

La pause est méritée.

*

Fère Jacques, frère Jacques...Jacques Chirac!

*

Il y a de magnifiques apartés.

*

La cadence plagale, c'est ma religion!

*

Pour que Pierre-Henry et Victor Hugo aillent ensemble deux par deux je dois crier: "Rangez-vous quatre par quatre!" Comprenne qui peut!

*

Une note pointée est augmentée de la moitié de sa valeur. Un musicien pointé est diminué d'autant.

*

Un thé deum dans la salle des Maîtres, c'est le comble de la déprime.

*

Un dièse vous élève.

Un bémol vous abaisse.

Un bécarre vous absout.

*

6 4 2 c'est la mesure d'une oeuvre baclée.

*

Les degrés forts encadrent les degrés faibles. Ils ne peuvent s'échapper.

*

L'intervalle qui résiste sera renversé et réduit proportionnellement.

*

Mesure, des mesures, démesures...

*

Il y a autant de sonates dans un ruisseau de montagne que de rivières dans une sonate.

*

Ne dites pas: "Je travaille mon instrument!" Dites: "je joue!" Dites-le avec innocence, avec persévérance, avec dans les yeux l'éclat de l'enfance.

*

Le petit Eric Satie est venu me demander si je pouvais lui jouer une chanson en forme de poire.

*

Ta cadence, ton destin.

*

J'ai une oreille panoramique avec vue sur la mer.

*

Ma guitare et moi allons de concert.

*

J'ai six cordes à mon arc.

*

Si on vous dit "absolument", ne vous croyez pas obliger de répondre " tout à fait".

*

Nous avons joué au téléphone arabe. Mohammed a dit: " Pourquoi arabe?" Mais personne n'a relevé.

*

Dans la forêt lointaine on entend le HICOU!

*

Les résolutions ne sont jamais tenues en harmonie comme ailleurs.

*

On part du silence, on va vers le silence. Entre les deux, on charge le bateau d'épices.

*

Les altérations donnent soif.

*

La mort dans l'âme il ne put achever son requiem.

*

" Poil de Carotte et Jules Renard!" s'écria le Petit Prince hilare. J'ai dit, les larmes aux yeux:" Petit Prince, je n'aurais jamais cru ça de toi!" Mais Poil de Carotte a murmuré tout bas: "...et jus de renard!" et le renard sous le bureau:"...et jus de carotte!"

*

Il faut un virtuose du silence au clavier de l'âme.

*

Monsieur,

J'attends toujours les droits d'auteur concernant le morceau de silence que vous avez programmé dans votre émission et que j'ai composé.

*

Le Grand Duduche déteste la Grande Musique.

*

Ecoutez! On entend tourner la Terre!

*

Violoncelle...de cheval!

*

D'une octave renversée il ne reste rien.

*

Les figures de silence: calligraphie de l'inouï.

*

Les altérations accidentelles sont excusables.

*

Le petit Eric Satie m'a chanté la chanson en forme de poire qu'il a composée.

*

Comme chaque année, au mois de janvier, nous avons chanté " J'aime la galette, savez-vous comment...ect..." Le Petit Chaperon Rouge était ravie. Elle battait des mains et trépignait de joie. En partant, elle est venue me dire qu'elle chanterait cette chanson, Mercredi, à sa grand-mère. Justement, elle devait lui apporter une galette et un petit pot de beurre...

*

Une chanson sans paroles à laquelle il manque la mélodie.

*

Le Petit Chaperon Rouge manque à l'appel depuis Jeudi...

*

Van Gogh, du haut de son autoportrait suspendu au fond de la classe, menace de se couper l'autre oreille si on continue.

*

Ne pas confondre vocation et vacation.

*

Dans les espaces interstellaires, les voix des enfants créent des systèmes solaires.

*

Pierre Henry et Victor hugo se mettent en quatre et avancent par deux...pour me faire plaisir.

*

Frédéric s'est écrié qu'il n'avait absolument rien à faire avec Jules Ferry et qu'il voulait aller à george Sand. Puis il s'est mis à tousser et on ne l'a jamais revu.

*

Quand j'ai expliqué que la musique est un bruit organisé, j'ai bien vu que je ne perdais rien pour attendre.

*

Dans les couloirs de l'école maternelle Grandes-Sections passent Blanche Neige et les sept nains chantant "Ali, alo..."

*

Il est évident que si le rythme n'a pas de secret pour Mamadou, c'est parce qu'il a toute l'Afrique derrière.

*

Chanter en canon, c'est parfois désarmant. 

Commentaires (4)

1. Bipolar Disorder (site web) 27/10/2012

I came across heuresolaire.e-monsite.com and i love it !
signs of bipolar disorder
atrophy
what is arthritis

2. lb 03/08/2013

Bonjour Jacques,

Je suis la nièce de Patrick et Nanou d'Uzès. Ils cherchent à vous joindre par téléphone, mais plus moyen de trouver votre nouveau numéro ! Vous serez-t-il possible de les contacter (ils n'ont pas internet donc je suis leur héraut numérique). Rien de grave, mais c'est au sujet de la réparation.
Amicalement et bravo pour ce beau site !
Laure B. (la fille de Maryté)

3. Le Moign Lionel 02/03/2015

Bonjour,

Si vous êtes bien le Jacques Barthès qui donnait des cours de guitare à Bougival (78) dans les années 80, je serais heureux que vous répondiez à ce mail ou me téléphoniez (0689452446), car je cherche à vous joindre. J'ai été un de vos élèves et j'ai peut être quelque chose qui vous appartient. Amicalement. Lionel

4. riols 24/11/2016

Salut Jacques !
c'est peut-etre le seul moyen de reprendre contact, vu que ta maison appartient maintenant à la mairie de Castelnau.
Ca nous (mes freres et moi) fairait bien plaisir de nous rencontrer...
Signé : les cousins de Riols

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×